Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Bienvenue



(merci à CoyotKad pour l'avatar)
 
Bonjour,
Je me présente, on m'appelle Grey.
 
Et bienvenue sur mon modeste Blog.
 
A la base j'ai crée ce Blog pour parler de ma premiere passion les Comics (comic-book), mais petit à petit j'ai voulu aussi parler des Films que je regarde que ce soit au Cinéma ou sur Blu-Ray

 
Sur ce...., Bonne Lecture
9871header banner5117342

 
 

Archives

19 mars 2007 1 19 /03 /mars /2007 00:02
 
V FOR VENDETTA
   
 
Réalisateur : James Mc Teigue
Date de Sortie en salles françaises : 19 avril 2006 
Durée : 2H10
Editeur : Warner
Format vidéo : 16/9 (2.35)
Audio : Anglais (DD5.1), Français canadien (DD5.1)
Sous-titres : Anglais, Français, Espagnol
 
 
Dans l'Angleterre totalitaire du futur, Evey Hammond est une jeune femme qui devient malgré elle l'alliée d'un mystérieux combattant révolutionnaire...
 
 
"Souviens-toi de ce jour, le cinq de novembre mil six cent cinq, de la conspiration de Guy Fawkes et de Jacques Premier, souviens-t'en, car à l'oublier, jamais je ne pourrais me résoudre" - V -
C'est par ces mots que s'exprime V lors de l'explosion du Parlement au début du comic (ou graphic Novel), V For Vendetta d'Alan Moore et de David Lloyd
 
Cette phrase fait référence à l'attentat avorté de Guy Fawkes en 1605 contre le parlement anglais car il y avait des désaccords au sujet des protestants.
Mais on dit de lui qu'il avait le sourire le jour où il a été arrété et pendu, peut-être simplement parce qu'il été content d'avoir réussi a faire parler de lui... d'où le masque de V !
 
 
Tout le monde le sait.... je suis un fan de Comics (sisi regardez bein tout le blog  Laughing ), et pourtant V For Vendetta manquait à ma "culture", il faut dire que le prix m'empechait de me jeter dessus (pret de 40? tout de meme).
Mais avec la sortie du film j'ai sauté le pas et lu le comics quelques semaines avant d'aller au ciné:
 
 
LE COMIC :
Réalisé en 1989/1990. Le scénario est signé Alan Moore et les dessins David Lloyd. Edité par DC Comics (ou plutot Vertigo, leur section plus adulte) et en 1999 par Delcourt pour la France en une Version Intégrale de 300 pages.
 
 V For Vendetta est une fresque grandiose, profondément politique, ode à l'anarchie et la liberté, car pour V pour sortir du fascisme, l'anarchie, que le chaos précède, est l'unique moyen.

Sortie en 6 tomes :
Tome 1 : Visages
Tome 2 : Vérités
Tome 3 : La Valse du vice
Tome 4 : Valérie
Tome 5 : Voyages
Tome 6 : Victoria
 
 
La Conspiration des poudres de 1605, préparée par un groupe de catholiques anarchistes sous la conduite de Robert Catesby, visait à tuer d?un seul coup le roi d?Angleterre protestant Jacques Ier, sa famille et une grande partie de l?aristocratie en faisant exploser une bombe au Palais de Westminster à Londres au cours de la cérémonie d'ouverture du Parlement le 5 Novembre 1605.

Guy Fawkes fut arrêté, alors qu'il s'apprêtait à mettre le feu à trente-six barils de poudre.
 En Angleterre, le soir du 5 novembre est fêté sous le nom de Guy Fawkes Night (également Bonfire Night ou Fireworks Night) par des feux de joie et des tirs de feux d'artifice. Au XIXe siècle on promena dans les rues de Londres un mannequin représentant Guy Fawkes.


 Parlons du film....
 
En ayant vu la bande annonce j'ai eu peur de tomber sur un film d'action à la Matrix (normal c'est les freres Wachowski qui sont occupés du scénar et c'est leur assistant réalisateur qui fait le film), heureusement c'est pas le cas, l'action est entierement dans la BA (il n'y a d'ailleurs, dans tout le film que 3 scenes d'action) et c'est tant mieux car meme si V est une sorte de surhomme ce n'est pas un super-héros mais un Terroriste anarchiste qui veut ouvrir les yeux aux concitoyens de l'Angleterre.

Alors qu'a premiere vue on pourrait penser a une simple vendetta envers les personnes qui l'ont fait souffrir, les actes de V sont plus complexes.....
 
 

J'ai envie de vous parler de l'acteur derriere le masque de porcelaine, Hugo Weaving (le celebre agent Smith dans Matrix), il arrive a nous faire passer de réelles emotions rien qu'avec sa voix et sa gestuelle Shocked  Elle est Excellente !!

Il donne vie au personnage et on oublie vite qui est l'acteur derriere (ce que je demande tjs aux acteurs qui incarne les personnages de mes comics), Mr Weaving, se déplace, gesticule ou meme danse (son escrime face a un mannequin est un bien beau ballet) et donne à V une folie et pourtant un sérieux tres plaisant.
 
Par contre j'ai trouvé miss Portman assez quelconque, meme si elle reste juste.
Je n'ai rien vu d'extraodinaire dans son jeu d'actrice.
 
 
- Vous m'avez sauvée ! Comme dans les livres ! C'est incroyable ! Qui... Qui êtes-vous ?
- Moi ? Je suis le roi du vingtième siècle, le croquemitaine, le vilain... La honte de la famille.

Chapitre : Acte 1 - chapitre 1 - Page : 9
 
 
Bref j'adore ce film
Bonne adaptation d'un livre pas si facile que cela a rendre hommage, meme si l'auteur Mr Moore refuse que son nom y soit rattaché (comme pour toutes ses adaptations) aussi dans le générique on voit le nom de Mr Lloyd qui s'occupait de la partie graphique et qui intervient au sein meme des bonus du dvd.
 
Voyons maintenant quelques différences flagrantes entre le Comics et le Film :
 
 
Arrow Dans le comics c'est une 3eme Guerre Mondiale avec un holocauste nucléaire qui a rasé quasiment tout les pays : plus d'Europe n'i d'Afrique
" Un jour, maman m'a dit : L'Afrique n'existe plus " - Evey -

Arrow Evey et son passé ont radicalement changé lors de l'adaptation :
c'est une jeune de 15ans qui travaille dans une usine a fabriquer des munitions et au début elle veut se prostituer (pour la 1ere fois) pour avoir un peu plus d'argent, elle n'a meme pas assez pour bien se nourrir mais elle propose ses charmes (malheuresement) à un agent de la Main.
 
 
La vie de ses parents est aussi un peu modifié :
La famine et la maladie étant bien plus présente, sa mere meurt de maladie tres vite et son père se fait arrêter pour avoir fréquenté, étant jeune, des meetings socialistes.
 
_Le comic se penche sur un gouvernement manipulant son peuple via Fate une prétendue intelligence artificielle contrôlée par le Chancelier coordonne toutes les branches de la société : Les Yeux (surveillance), Le Nez (Scotland Yard), La Bouche (les médias), La Main (la police) qui sont bien plus présent que dans le film.

_Dans le film, Evey n’est qu’un témoin des agissements de V. Ce n’est pas le cas du comics où elle va devenir son remplacant.
Evey s’efface pour devenir V et galvaniser la foule. Elle prendra elle aussi un apprenti pour perpétuer le cycle.

_Le parlement est le premier monument à "sauter" lors du sauvetage de Evey, puis ce sera la statue de la Justice.
 
J'ai envie de finir avec la premiere apparition de V quand il se présente a Evey :

En VF:
Voilà ! À première Vue, je ne suis qu'un Vulgaire comédien de Vaudeville, à qui les Vicissitudes de la Vie font jouer le Vilain et la Victime, et Vice Versa. Ce Visage, n'est pas que le Vil reflet de ma Vanité, mais un Vibrant Vestige de la Vox populi aujourd'hui Vacillante et Vaincue. Vous devez y voir les Vieux restes d'une Vexation Vieillissante aussi Vive que Vivante, et Vouée à Vaincre cette Vermine Vulgaire, Vivace, Virulente et Vénale qui Vivote en privant ses Valeureuses Victimes Vaincues de la Vérité et des Vraies Valeurs. Le seul Verdict que je vois est la Vengeance. Une Vendetta Violente brandie telle un ex-Voto et non en Vain Visant à faire Vaincre la Vertu face à cette Vilénie lovée dans les Veines de nos Villes.Ces Vagues Vocales faisant de moi un Ventriloque Vociférant ces Volutes Verbales, revenons-en à l'essentiel. Je suis honoré de Vous rencontrer.
Alors, pour Vous, je serai V.



EN VO:
Voilà! In view, a humble vaudevillian veteran, cast vicariously as both victim and villain by the vicissitudes of Fate. This visage, no mere veneer of vanity, is a vestige of the vox populi, now vacant, vanished. However, this valorous visitation of a by-gone vexation, stands vivified, and has vowed to vanquish these venal and virulent vermin vanguarding vice and vouchsafing the violently vicious and voracious violation of volition. The only verdict is vengeance; a vendetta, held as a votive, not in vain, for the value and veracity of such shall one day vindicate the vigilant and the virtuous. Verily, this vichyssoise of verbiage veers most verbose vis-à-vis an introduction, and so it is my very good honor to meet you and you may call me V.
 
Repost 0
18 mars 2007 7 18 /03 /mars /2007 20:35
 
THE JACKET
 
DVD Z1
 
 
Réalisateur : John Maybury  
Date de Sortie en salles françaises : 24 Aout 2005 
Durée : 1H42
Editeur : Warner
Format vidéo : 16/9 (2.35)
Audio : Anglais (DD5.1), Français canadien (DD5.1)
Sous-titres : Anglais, Français, Espagnol
 
 
Un jeune soldat amnésique est accusé d'un meurtre dont il n'a pas souvenir. A l'hôpital, on le soumet à une expérience : enfermé dans un corset, il remonte le fil du temps, apprend la vérité sur son passé et découvre le futur qui pourrait être le sien s'il parvient à déjouer le présent : il ne lui reste que quatre jours à vivre...

Image
Tres belle, les couleurs dont le blanc est immaculée !!!! Bref superbe Transfert !
 
 
Son
Vu en VOSTF : Dialogues tres clairs, surrounds tres bien exploitées a des moments bien précis du film tels que lors de ses voyages !
                        
Film
Je l'avais adoré au cinéma et encore plus avec ce deuxieme visionnage !!! :-D
Ce film peut etre classé comme un film indépendant d'ailleurs a ce que j'ai compris du reportage (en vo seulement ) c'est une production indépendante de Clooney et de son pote Soderbergh.

Adrian Brody est un grand acteur, ce film le prouve, et la réalisation est superbe : ces plans lointains en caméra fixe sont une tres bonne idée, qui contraste tres bien avec les tres gros plan des visages (ou plutot de certaines parties des visages) des acteurs tels que les yeux tres marqués de Kris Kristoffen ou la bouche de Brody quand il raconte son histoire.
Keira Knightley, quand a elle est magnifique dans son role !
La musique n'est pas en reste, souvent a contre emploi dans certaines scenes, dont la premiere qui nous montre des images de la guerre du Golf sur fond de musique tres calme et limite joyeuse.
 
 
Bonus :
en VO seulement :-(
2 featurettes : "The Look of The Jacket" (28mns environ) : petit reportage entrecoupés par les scenes coupées
"The Jacket: Project History (9mns environ).


En Bref…
Image : 4/5
Son : 4/5
Interactivité : 2.5/5 a cause du manque de sous-titres
Le Film : 4.80/5
                                            
Repost 0
Published by Grey™ - dans Cinema - DVD et TV
commenter cet article
7 mars 2007 3 07 /03 /mars /2007 00:46
 
GHOST RIDER
 
Réalisateur : Mark Steven Johnson
Sortie salles françaises : 21/02/2007
Durée : 110 min
 
 
Pour sauver son père victime d'un cancer, le cascadeur Johnny Blaze vend son âme au diable.
Mais ce marché a un prix qu'il ne tarde pas à découvrir : humain la journée, il devient le Rider la nuit, un chasseur de primes traquant les âmes échappées de l'enfer.
 

J'étais assez content juste apres la séance de ciné, il faut dire que je m'attendais a pire, mais apres avoir dormi dessus (comme on dit) je suis beaucoup moins indulgent :
 
Le point fort du film sont les effets spéciaux, la scene de la 1ere tranformation de Johnny Blaze en Ghost Rider est superbe, et l'inverse tout aussi belle !!!

La premiere virée du motard fantome (nom francais dans les comics de ma jeunesse) est magnifique, son face a face avec presque toute la police de la ville, c'est vraiment quelque chose !!
 
 
 
Mais cela ne fait pas tout après des origines tres bonnes et bien respecté par rapport au comic original, le scénario ne vole pas bien haut. et les autres acteurs du films sont pour certains assez pitoyables :
Blackhearth et Méphistopheles sont joués par des acteurs (respectivement  Wes Bentley & Peter Fonda) pas du tout convaincant et le charisme de ce pauvre diable est affligeant.
 
Les autres ennemis ne sont pas mieux et ne servent à rien, de plus les combats sont trop vite expédié :(un coup de chaine et on en parle plus)
Dommage car on comprend que c'est des sortes de Nephilims recherchant le feu sacré des Humains
 
 
La femme du film, la sublime Eva Mendes, qui nous montre bien sa tres belle poitrine, quand a elle semble, un peu perdu dans le film.
 
 
 
Pour le cas de Mr Cage, meme si on le sait est un fan de comics comme moi, joue un peu simplement et sa mimique de tendre le bras en pointant du doigt en criant : " TOI !! "  est vite horipillante. et il gonfle un peu trop des pecs (surtout dans une scene face à miroir).
 
Par contre j'ai bien aimé son espece de mentor, joué par Sam Elliott, rappelant beaucoup Kris Kristofferson de Blade.
 
Bref un film qui part trop vers la comédie à cause de repliques assez bidons et qui ne pourrait etre rattrappé que par un tres bon Director's cut facon Daredevil, en meme temps n'est-ce le fait du meme Mark Steven Johnson  ;-)
 
 
 
Repost 0